Au cours du premier trimestre 2021, l’Agence Régionale de Santé Bretagne ainsi que la Région Bretagne informait l’ensemble des Points Accueils Ecoute Jeunes du territoire régional du déblocage d’enveloppes exceptionnelles pour permettre un renfort des capacités de réponse des dispositifs d’écoute, d’accueil et de prise en charge médicale et psychologique des jeunes à hauteur de 282 500 € pour l’ARS et de 350 000 € pour la Région, pour une durée de six mois.

 

 A contexte exceptionnel, enveloppes exceptionnelles

Cette décision est intervenue dans un contexte où « l’ensemble des acteurs bretons de la santé mentale rapportent l’impact de la crise sanitaire sur les difficultés des jeunes et leur probable inscription dans le temps. Outre la détresse des étudiants, ils alertent sur l’augmentation des situations de jeunes en repli et en rupture avec leur milieu (amis, familles, école, formation), ainsi que des situations de violences subies durant les confinements. » (Communiqué de Presse ARS Bretagne – 25 janvier 2021). De surcroît, si « les jeunes bien que moins directement touché.e.s par les symptômes les plus graves de la COVID-19 », ils « apparaissent aujourd’hui comme les plus déstabilisé.e.s par la crise sanitaire et ses conséquences (…) Sentiment de mal être, interrogations sur l’avenir, difficultés très concrètes … ». Ainsi « Différentes études permettent aujourd’hui d’objectiver certains effets de la crise sanitaire sur les jeunesse » (Extrait Session du Conseil Régional – avril 2021 – Direction de l’aménagement et de l’égalité.

Le réseau Bretagne des Points Accueils Ecoute Jeunes a lui aussi commencé à alerter, dès le début du second semestre 2020, les principaux financeurs du dispositif des effets incontestables de la crise sanitaire sur les jeunesses et leur entourage. En d’autres termes, l’augmentation croissante des demandes d’accompagnements adressées aux Points Accueils Ecoute Jeunes, depuis la rentrée scolaire 2020/2021, et la saturation progressive des services, avaient contraint de nombreux PAEJ du territoire régional à mettre en place des listes d’attente, devant l’afflux des nouvelles demandes.

 

Des moyens humains renforcés pour chaque PAEJ du territoire régional

Afin d’accroître ses capacités de réponse, chaque PAEJ de la région Bretagne a pu bénéficier de deux enveloppes supplémentaires à hauteur chacune de 12 500€, octroyés par l’ARS et la Région.

Au sein de l’association, il a été décidé de renforcer les services de la manière suivante :

– Recrutement d’une psychologue clinicienne à hauteur de 0.50 ETP sur une durée de 10 mois sur le Point Accueil Ecoute Jeunes Oxyjeunes du Centre Ouest Bretagne,

– Recrutement d’une éducatrice spécialisée à hauteur de 0.80 ETP sur une durée de 10 mois, sur le Point Accueil Ecoute Jeunes Capjeunes du Pays de Guingamp,

– Recrutement d’une éducatrice spécialisée à hauteur de 0.80 ETP sur une durée de 10 mois, sur le Point Accueil Ecoute Jeunes du Pays de Lorient,

– Renfort de la présence de la chargée de prévention à hauteur de 0.40 ETP sur une durée de 10 mois, au sein du Point Accueil Ecoute Jeunes du Pays de Morlaix.

Les offres de recrutement ont été diffusées au cours du mois de février, après un travail de concertation avec les professionnels déjà en poste. Dans plusieurs services, un parti pris associatif de mettre à profit le renfort des moyens humains pour introduire de nouvelles qualifications professionnelles a été manifeste. En d’autres termes, les renforts humains alloués rendent donc effective l’interdisciplinarité au sein de chaque PAEJ de l’association. C’est là une grande satisfaction pour le Conseil d’Administration de l’association qui est convaincu de l’intérêt de promouvoir, au sein des Points Accueils Écoute Jeunes, des équipes interdisciplinaires pour mieux appréhender les besoins et les attentes des jeunesses contemporaines.

Ces renforts ont été accueilli très favorablement par l’ensemble des professionnels qui œuvrent au quotidien au sein des Points Accueil Ecoute Jeunes et qui ont été, depuis plus d’un an, fortement mobilisés. Leur engagement est à souligner et nous nous satisfaisons que les alertes adressées aux financeurs, par le Réseau Bretagne des PAEJ, aient été entendus de concert par l’Agence Régionale de Santé et la Région.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] contexte par l’octroi de fonds exceptionnels à l’adresse des PAEJ, notamment de la part de l’Agence Régionale de Santé Bretagne et du Conseil Régional mais aussi des services de l’Etat qui ont permis entre autres de renforcer l’équipe du Point […]

Les commentaires sont désactivés.