📷 Nolwenn Le Baher, apprentie monitrice-éducatrice

Pourquoi un apprentissage ?

Lors de ma décision de reprendre mes études, la voie de l’apprentissage m’apparaissait comme une évidence. En effet étant diététicienne et en exercice depuis 5 ans, je me voyais mal passer 2 ans sur les bancs de l’école, avec de courte période de stage. J’avais besoin d’être sur le terrain, d’assurer / d’assumer des responsabilités et de garder un niveau de vie proche de celui que je connaissais afin de pouvoir palier aux charges habituelles (prêt maison entre autres).

Je n’ai pas trouvé de maitre d’apprentissage lors de ma première année, mais j’ai eu la chance et l’opportunité durant ma deuxième année de formation d’effectuer mon apprentissage au sein du Point Accueil Ecoute Jeunes du Pays de Morlaix

Pourquoi dans un PAEJ ?

J’ai choisi d’effectuer mon apprentissage au sein d’un Point Accueil Écoute Jeunes de l’association SeSAM Bretagne, situé sur le territoire du Pays de Morlaix.

Le PAEJ du Pays de Morlaix offre des modalités d’accompagnement différentes de mes expériences précédentes, notamment hors institution. Ce qui m’a fait découvrir que nos actions dépendent des politiques publiques en place. Il y a également une spécificité de ces structures en lien avec leurs réseaux de partenaires locaux qui est propre à chaque territoire et à ses habitants.

Je voulais également travailler de nouveau auprès d’un public jeune suite à ma première expérience (stage 1 en Institut Médico-Educatif auprès d’adolescents) qui avait modifié mon regard sur cette population.

Ce terrain d’apprentissage m’a permis d’asseoir mon positionnement professionnel, en découvrant de nouvelles pratiques éducatives.

De la théorie à la pratique

Mon apprentissage a été une année riche de découvertes, d’expérimentations et d’autonomisation.

J’ai pu allier la pratique à la théorie.  Le fait d’avoir un contrat de travail, m’a placé dans une autre situation d’apprenant, cela m’a offert l’opportunité d’avoir des responsabilités tout en ayant une tutrice en cas de besoin.

J’ai en effet pu :

  • M’investir dans l’association Sesam Bretagne, sa culture, son savoir-être et son savoir faire
  • Découvrir sur le terrain et auprès de différents partenaires des techniques d’animation et m’y essayer
  • Peaufiner le travail en équipe pluri professionnelle
  • Travailler en partenariat avec les acteurs jeunesse du territoire du Pays de Morlaix et ainsi me créer un réseau
  • Approfondir la méthodologie de projet jusqu’à assurer la référence de certains projets (co-construction et co-animation avec le partenaire)
  • Représenter le service et ainsi développer le maillage partenarial
  • Mener des entretiens individuels en présence de ma maitre d’apprentissage avec l’accord des jeunes
  • Bénéficier de formations
  • Participer à des instances de concertation
  • Contribuer à la réflexion commune de la recherche – actions jeunes en TTTrans
  • Collaborer au projet de la création du site internet de l’association et du site jeune en devenir
  • Affiner mon positionnement professionnel et adapter ma posture auprès des publics accompagnés et des partenaires

Cette expérience m’a permis d’acquérir un savoir faire et de continuer à développer mon savoir être. Ce travail sur le terrain me permettra d’être plus rapidement opérationnelle en tant que monitrice éducatrice. J’ai mûri durant cette année et j’ai pu me responsabiliser dans ma mission de monitrice éducatrice.

Cet apprentissage est à la fois un enrichissement personnel et professionnel, qui a été riche d’enseignements et de transmissions.

Et pour après ?

J’ai obtenu mon diplôme de monitrice éducatrice en Juillet 2020, ce diplôme n’est pas une finalité en soi, mais le début d’une nouvelle vie professionnelle qui s’ouvre à moi.  Ma formation et mes expériences de terrains m’ont permis de me constituer une boîte à outils que je suis impatiente de continuer à remplir.

Nolwenn LE BAHER, monitrice-éducatrice,
PAEJ du Pays de Morlaix