"L’aller vers", c’est .....

  • C’est sortir de ses murs pour aller à la rencontre des jeunes qui ne sollicitent pas le Point Accueil Ecoute Jeunes, que ce soit pour des questions de déplacement, de disponibilité, ou de difficulté à faire la démarche vers un lieu institutionnalisé (même si par nature le PAEJ se veut être désinstitutionnalisé).
  • C’est aussi se déplacer dans les espaces que les jeunes fréquentent, dans un environnement où ils se sentent bien.
  • C’est encore accueillir sans condition préalable, de manière individualisée en s’adaptant à la singularité de chaque personne, de chaque rencontre…

"L’aller vers" du côté du PAEJ Capjeunes

Depuis son ouverture en 1996, le PAEJ Capjeunes n’a eu de cesse d’aller vers les jeunes en difficulté; d’abord en offrant un espace de parole aux adolescents hospitalisés pour tentatives de suicide – au sein de l’hôpital de Guingamp – et cela afin de proposer un accompagnement individuel dont le but était, entre autres, de prévenir les récidives.

Ensuite, tout au long des années, le PAEJ Capjeunes a multiplié les permanences d’écoute dans les collèges et lycées de Guingamp (1997-2003), puis sur les territoires ruraux : collèges de Bourbriac, de Lanvollon et de Plouha (2004 à 2011). Et depuis 2014, au sein des services Jeunesse de Lanvollon et plus récemment Plouagat, Callac et à la MJC de Bégard.

Le PAEJ a donc toujours privilégié l’approche « d’aller vers » l’autre, soucieux d’offrir ses services au plus grand nombre – jeunes et parents – convaincu que cet « aller vers » était un gage de rendre encore davantage possible la rencontre, l’accueil, l’écoute et l’accompagnement et ainsi, d’agir dans le cadre de la prévention primaire.

Et aujourd’hui ...

Aujourd’hui, les permanences proposées par le PAEJ Capjeunes se déroulent sur plusieurs communes de Guingamp Paimpol Agglomération et de Leff Armor Communauté (mentionnées ci-dessus), et sont en lien avec des partenaires locaux. Les permanences ont pour particularité de se dérouler lors de créneaux horaires spécifiques, avec ou sans rendez-vous. Ces lieux de proximité peuvent donc permettre à certaines personnes de rencontrer plus facilement un professionnel.

Ce dispositif de « l’aller vers » est important pour certaines communes qui sont parfois éloignées de Guingamp, ville où est implanté le local principal du service. Ces permanences permettent de proposer des temps d’écoute, que les personnes en demande sont libres de saisir, si elles le souhaitent. Comme c’est le cas pour tout accueil au sein du PAEJ, les rencontres sur ces antennes sont gratuites, anonymes, confidentielles et sans formalité administrative. Il est donc facile de s’y rendre pour s’informer et rencontrer le professionnel présent.

Ainsi, pendant quelques heures, les professionnels de l’écoute se rendent disponibles pour des jeunes ou pour des parents et proches en questionnement et si besoin, le professionnel pourra rediriger ou accompagner ces derniers vers une autre structure, plus à même de répondre à des problématiques spécifiques, soulevées lors d’un premier accueil.

Cet « aller vers » a aussi pour vocation d’aller à la rencontre des jeunes sur tout le territoire. Ainsi, des temps d’échanges ont lieu au sein de certains collèges ou lycées, pour présenter le service et les permanences, et répondre aux questions spontanées des jeunes. Force est de constater que ces temps permettent à certains jeunes de s’autoriser davantage à venir et à rencontrer un professionnel de l’écoute.

Estelle FEGAR, Coordinatrice territoriale et thérapeute familiale,
Point Accueil Ecoute Jeunes Capjeunes